Le baba au rhum : plus qu’un désert, une institution

Les histoires se mêlent et s’entremêlent quant aux origines du Baba au rhum. La guerre Italo-française est consommée : une partie pense que le Baba au rhum est originaire du sud de l’Italie tandis que l’autre partie assure que le Savarin est français ! Pourtant, la paternité appartient à un tout autre pays !

Les historiens ont tranché : le baba au rhum serait russo-polonais, le mot « Baba » signifiant « vieille femme ». Le Baba au rhum fut introduit en France au 18éme siècle par le duc Stanislas Leszczynski (roi de la Pologne et beau-père de Louis XV) à la cour de Lunéville. Ainsi, le mot Baba fut introduit pour la première fois dans la langue française, en 1806, grâce au gastronome français, Grimod de La Reynière.

Les dates clé du Baba au Rhum

La première recette du Baba a été transcrite dans un manuel de cuisine et publiée à Metz en 1811. On y décrivait le Baba comme étant un gâteau à l’allemande (Kaisel-Koucke), correspondant à une pâte levée très beurrée, aromatisée à l’eau de fleur d’oranger et garnie de raisins de Corinthe. Ce gâteau sec, était servi avec du vin de Malaga sucré. En ce temps-là, il n’était pas encore question de Rhum. En 1835, le jeune pâtissier Stohrer, parent du chef-pâtissier du duc polonais, décida d’arroser le Baba avec du Rhum tout de suite après son démoulage. C’est là que le Baba au Rhum, tel que nous le connaissons actuellement, a vu le jour ! Dix ans après, un cousin du Baba au Rhum a été inventé à Paris par les frères Julien, il s’agit du Savarin, un gâteau circulaire, bien aéré, ne contenant pas de raisins mais imbibé de sirop aromatisé à l’absinthe et au kirsch. En 1836, les Monsù (chefs-pâtissiers de la noblesse napolitaine) ont rapporté le Baba au Rhum à la ville de Naples. Cette même année, la recette du Baba au Rhum apparait pour la première fois dans un manuel de cuisine italien en invoquant une origine napolitaine !

Pour un vrai Baba au Rhum

Certes le Baba au Rhum est un dessert dont les origines sont issues de la noblesse, mais avec le temps, il est devenu accessible à tout le monde. Ceci dit, lors de sa cuisson, les trois levages le rendent réservé aux pâtissiers les plus affutés ! Si l’envie d’un bon Baba aux Rhum vous prend, rendez-vous à Maison Rouge, restaurant brasserie à Paris. Chez Maison Rouge, nous savons qu’un bon Baba au Rhum ne doit pas être trop liquoreux ni trop sucré. Nous avons le secret de la pâte parfaitement équilibrée : ni trop légère, ni trop épaisse. Avec Maison Rouge, le goût de l’authentique sera au rendez-vous et notre carte saura vous ravir.