La crêpe et ses délices : toute une histoire !

Les historiens ont démontré qu’à l’origine, la crêpe était une galette épaisse. Ainsi, elle aurait existé 7000 ans avant JC… A l’époque, la pâte de la crêpe était une sorte de mixture épaisse, obtenue suite au broiement de différentes graminées et une pierre chaude faisait office de poêle. Qui aurait cru que ses origines remontaient à aussi loin !

C’est au 13éme siècle que la crêpe (comme nous la connaissons) est apparue en Bretagne. C’est grâce à la culture du sarrasin, rapporté d’Asie lors des croisades, que ce met a vu le jour. Bien des siècles plus tard, la farine blanche a été introduite dans la recette des crêpes, ce qui a donné naissance à la crêpe sucrée ! Pour la petite histoire, lors de la chandeleur, (fête chrétienne) le pape Gélase 1er avait offert des crêpes (symbole de moissons abondantes) aux pèlerins venus à Rome, pour les réconforter. Et depuis, la chandeleur est synonyme de crêpes pour plusieurs d’entre nous ! A une époque, la crêpe de froment était réservée aux plus fortunés, car le blé noir (sarrasin) était moins taxé. La crêpe française, telle que nous la connaissons, a conquis le monde. Ainsi, nous la retrouvons dans plusieurs pays, sous différentes appellations : pancake chez les américains, tortilla chez les mexicains, blini chez les européens de l’Est ou encore, baghrir chez les Marocains… Toutes ces spécialités ne sont que des variétés de la crêpe française !

Les crêpes : sucrées ou salées, il y en a pour tous les goûts

Traditionnellement, la crêpe sucrée était au forment tandis que la crêpe salée était au sarrasin. Petit à petit, le forment a remplacé le sarrasin dans la composition des crêpes salées. De nos jours, la crêpe se déguste en dessert ou comme plat principal, chaude ou froide, le plus souvent accompagnée d’un cidre. La crêpe peut être consommée nature sans aucun ajout ou en dessert, nappée de sirop ou fourrée de garnitures telles que le sucre, la confiture, le chocolat et les fruits. Pour ce qui est des amateurs de salé, toutes les combinaisons sont possibles, allant du saumon fumé, aux champignons, en passant par le lard. Dans certaines régions françaises, comme le Pas-De-Calais ou encore l’Alsace, la recette de la pâte à crêpe demande de la bière, cela donne un goût unique, puisque la crêpe devient plus fine et plus légère. Pour pouvoir déguster de bonnes crêpes faites avec un savoir-faire inégalé, rendez-vous chez Maison Rouge, restaurant brasserie à Paris, pour un moment de pure gourmandise. Notre carte saura ravir les papilles les plus fines !